Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Du bruit dans Landerneau

  • Glisse en montagne

    Cet hiver, j'ai parlé avec un mec qui était un véritable passionné de jeux vidéo, comme moi. Enfin, c'est du moins ce que j'ai cru sur le moment. C'était durant une excursion en motoneige aux Deux Alpes, et avec l'E3, je me suis rappelé son incroyable point de vue. C'est que nous ne percevions pas ce domaine de la même manière. Lui aimait jouer mais ne mettait pas le jeu vidéo au même rang que les autres arts : pour lui, ce n'était qu'un loisir comme un autre, de même qu'un jeu comme Qui veut gagner des millions... Autant vous dire que je ne partage pas du tout son point de vue ! En ce qui me concerne, le jeu vidéo est un médium, comparable à la feuille de papier pour un dessinateur. En somme, chacun l'emploie au mieux à l'aune de ses aptitudes. Avec un papier et un crayon, certains dessinent des bonshommes bâtons, tandis que d'autres font des oeuvres d'art. En ce qui me concerne, un jeu comme Don't starve en fait partie. Assurément, c'est une forme d'art assez bizarre : le spectateur y est particulièrement actif (mais il y a des exceptions : certains jeux sont très contemplatifs, justement). Et comme pour la littérature, il y a pas mal d'auteurs qui font des histoires qui ne laissent aucune trace notable. Mais à l'inverse, certains jeux restent à jamais. Il n'y a qu'à voir Shenmue, qui, je pense, a sidéré chaque personne qui s'y est essayée au point de devenir une légende vidéoludique ! Plus près de nous, il y a un jeu auquel il me tarde de jouer et qui a été présenté au dernier E3 : Days Gone, un titre multi-facettes dans un monde post-apocalyptique dans lequel l'humanité doit survivre à des zombies qui ne semblent se déplacer que par packs de 100. Celui-là, je l'attends de pied ferme ! Pour moi, c'est sûr : ce jeu-là sera sans pareil, au vu des premières vidéos ! Quoi qu'il en soit, si vous aimez l'adrénaline, vous devriez tester la motoneige ! Pour ma part, j'ai été conquis. Voilà le site auquel j'ai fait appel, si vous voulez plus d'informations ! Pour en savoir davantage, je vous recommande la lecture du site sur ce de randonnée en motoneige aux Deux Alpes qui est très bien fait sur ce thème.

  • Le mauvais genre

    La majorité d’entre nous sommes en quête d’estime sociale. Mais il y a des gens qui ne veulent pas être «estimés» : ni au montant de leur salaire ni à la taille de leur CV. Ils ont quelque chose de plus important à faire que «gagner» leur vie ou même la justifier. «Qu’est-ce que le “mauvais genre” aujourd’hui ? Apparu sous la plume de Balzac en 1835, cette formule, joliment désuète de nos jours, permet toutes les interprétations.» Dans Encyclopédie pratique des Mauvais Genres, Céline du Chéné avoue qu’elle n’a pas de définition à donner du mauvais genre. Elle préfère dresser des portrait : ils/elles sont 26, comme les lettres d’un alphabet atypique et prodigieux, 26 phénomènes humains, dont Céline retrace le parcours avec des mots si délicats qu’ils vous touchent droit au coeur. Chaque portrait prend la valeur d’une réflexion sur nos propres choix de vie. Ces hommes et ces femmes que l’on dit «mauvais», qui sont-ils ? «A comme Animal (Karen Chessman), D comme Dame-pipi (Yvette Neliaz), L comme Limbes (Murielle Belin), Q comme Quête (Marie L.), R comme Renaissance (Catherine Corringer), T comme Tombe (Eric Pougeau)»… La table des matières dévoile d’entrée le projet poétique de ce livre, qui est de nous plonger dans des peurs, des espoirs et des douleurs d’enfant. Céline du Chéné est journaliste à l’émission Mauvais Genre, magazine radiophonique créé par François Angelier en 1997 sur France Culture. Voilà des années qu’elle ouvre l’émission, d’une voix de cristal, «avec une rencontre qui est dans le même temps, une découverte artistique et un acte de foi, un propos fervent et le fruit d’enquête.» C’est ainsi que François Angelier le dit : «Quelque chose en elle fait qu’on la sent digne de votre secret.» La preuve dans cet ouvrage «où se dévoilent bien des mystères intimes, s’exposent en tout cas leurs formes publiques, l’acte créatif qui nous les rend visibles. Car c’est sans doute la forte leçon de l’étrange parade à laquelle vous allez assister : comment exhiber, traduire et rendre manifeste l’affolant secret qui tient aux entrailles?» Avec des mots d’une grande justesse, François Angelier souligne tout l’intérêt de cette Encyclopédie qui n’est ni un répertoire de monstres, ni un Who’s Who des excentriques du moment. «Toutes les figures, parmi les plus singulières d’aujourd’hui et les plus crûment vraies, qui ont été choisies pour composer cet ensemble n’ont qu’un désir : façonner l’objet qui offrira une forme flamboyante à la blessure intérieure.» Pour François Angelier, le secret de Céline c’est savoir écouter : «Alors, à partir de là, et qu’importe l’écho et les murmures, se couler dans un collant, ériger, au carrefour des genres, “le plus gros clitoris du monde” ou se faire femme-bourreau, offrir un mausolée aux mulots, […] honorer les martyrs ou s’enterrer vivant, se faire cheval. Les êtres qui vous attendent ont fait de leur corps un vœu et feu de tout bois. Sans abdiquer, trembler ni reculer, ils font face : “À mon seul désir”, ne cessent-ils de nous dire. Et c’est sans doute cela le mauvais genre.» La préface magnifique de François Angelier donne le ton. Elle sonne comme un Manifeste. Il n’y a plus ensuite qu’à se laisser couler dans l’écrin des mots que Céline a serti autour de ces 26 personnes. Karen Chessman, par exemple. Vice-champion(ne) du monde de pony play en 2015 en Floride. En apparence : un travesti fétichiste qui s’habille de cuir, une crinière de cheval sur la tête, pour faire des croupades. Mais non. «Je ne joue pas à être cheval, je le suis», dit-elle (dit-il). «Porter en moi l’esprit cheval m’a permis de mettre à distance mon passé douloureux et de m’évader de ce monde matérialiste, oppressant et violent dans lequel je ne me reconnais pas.» Cela date de son enfance : Karen parlait aux chevaux. «Je leur parlais, parfois même en silence. J’ai ainsi pu leur raconter les attouchements subis par les curés, le viol d’un professeur. […] Depuis, ils n’ont cessé de m’accompagner.» Karen parle du «cheval à à huit pattes d’Odin qui galope dans le ciel». Le cheval est un dieu psychopompe, dit-elle. Il est arrivé qu’elle accompagne des gens dans la mort. Il fut même un temps, dit-elle, «où j’ai été mariée avec un boulot, un enfant.» Mais aujourd’hui… «Aujourd’hui, je suis un être qui se cabre.» Des êtres qui se cabrent, il y en a beaucoup dans ce livre. La Bourette qui cultive le mystère de ses désirs derrière des voilettes anciennes à la nuit tombée. Alberto Sorbelli dont les pouvoirs publics ont interdit qu’il vende une oeuvre d’art, d’apparence anodine : une clé d’appartement, disposée sur taffetas de velours orné d’une adresse parisienne en lettres d’or… Mais pourquoi ? Maîtresse Françoise qui entretint une correspondance avec Deleuze. Sur quoi ? Murielle Belin qui met en bocal des foetus de porcelaine au sourire fuyant. «Certains semblent porter sur leur visage une douleur, une tristesse, d’autres un secret ou un sentiment de plénitude. Sont-ils morts ?» Vont-ils naître ? Kristina Dariosecq, ex-compagne de Jean-Claude Dreyfus, «née garçon», qui découvrit «le sexe à 13 ans dans les bras de frère Jean-Pierre, séminariste de 27 ans, et vit actuellement avec Jean-Pierre Tagliafferi, ex-braqueur de banque, dix-neuf ans de prison à son actif.» Pourquoi vit-elle dans un appartement décoré d’ours en peluche ? Tant de questions dans ce livre. Et si peu de réponses. Ce qui en fait tout le prix.

  • La stimulation cérébrale

    Cette technologie de conditionnement physique basée sur la science du cerveau intègre la dernière formation de renforcement du cerveau audio et visuel. Le pouvoir de traitement mental, la mémoire et l'accent se sont révélés être des améliorations presque immédiates et en plus de nombreux avantages de la stimulation des ondes cérébrales, y compris l'augmentation du flux sanguin vers des zones ciblées du cerveau. Les avantages plus fondamentaux de l'exercice du cerveau et de la stimulation produisent des voies neuronales qui augmentent la croissance, peuvent réduire les pensées négatives, les sentiments négatifs, réduire les niveaux de stress nuisibles plus la performance mentale maximale. Encourager la production de produits chimiques du cerveau que & ldquo; sont communément appelés & rdquo; feel good & rdquo; produits chimiques. Compte tenu du fait que bon nombre des avantages à court terme transcendent les avantages à long terme, la forme physique passive du cerveau ayant des avantages cumulatifs. La science sur laquelle cette aptitude du cerveau passif est basée, la stimulation des ondes cérébrales audio et maintenant la vidéo, est la science acceptée et la communauté scientifique avec une recherche fiable et étant & ldquo; peer reviewed & rdquo ;. Nos cerveaux émettent constamment des impulsions électriques variant ce qui indique ce qu'une personne connaît. La mesure de l'activité des ondes cérébrales n'est pas nouvelle, car des études réussies existent depuis plus de 100 ans et les données provenant des études EEG ou de la technologie de l'électroencéphalographie ont fourni des leçons sur la façon dont le cerveau fonctionne. Plus précisément, étant donné que la fréquence normale est comprise entre 0,5 cps et environ 120 cps, ce qui est reçu par les stimuli, cette technologie permet de progresser à partir de l'entrainement du cerveau qui correspond aux fréquences et les suit dans une cartographie du cerveau. La stimulation cérébrale est différente de l'entrainement des ondes cérébrales qui utilise des stimuli rythmiques permettant au cerveau d'imiter les fréquences des ondes cérébrales et d'atteindre différents états d'esprit. Combinant également l'audio et la vidéo, on bénéficie d'une stimulation précise de l'audio qui provoque des signaux cérébrales pour communiquer et voyager entre les deux hémisphères et même provoquer ce qui peut être classé en tant que réactions subconscientes, tandis que l'information qui pénètre dans vos yeux a montré que jusqu'à 40% du cortex cérébral est fortement influencé et stimulé. La stimulation cérébrale est différente car elle fournit des fréquences essentielles pour un cerveau sain en utilisant les mêmes fréquences qui montrent des avantages pour l'amélioration tels que l'expérience dans la réduction de l'anxiété, l'amélioration de l'humeur, la performance mentale et d'autres avantages observés avec la stimulation des ondes cérébrales. Cette technologie passive de conditionnement physique du cerveau fournit une stimulation donnant des gammes de fréquences bénéfiques permettant une réponse du cerveau à ces fréquences. Différents états de conscience, que ce soit en plein centre d'attention, ou si vous êtes dans un sommeil profond produira des ondes cérébrales et des ondes cérébrales distinctement différentes. On peut recevoir des effets optimaux car le cerveau réagit à des stimuli visuellement étonnants, non seulement en entraînant le cerveau à former de nouvelles voies neurologiques, mais aussi en utilisant ces voies neuronales. Ce que Jeffrey Gignac avance dans cette nouvelle science exclusive est simplement génial et profitera aux gens du monde entier. Non seulement cette science est utilisée pour améliorer les niveaux élevés d'optimisation du fonctionnement du cerveau en améliorant rapidement les performances mentales, mais dans la relaxation, en aidant à atteindre les objectifs, en soulageant le stress nuisible, la réduction de l'anxiété, la pensée créative, l'amélioration du sommeil, la réussite. Sur son site Web, vous pouvez en apprendre davantage sur la technologie et télécharger gratuitement des enregistrements audio et vidéo. Ce ne sont pas seulement des échantillons, mais des enregistrements complets que vous pouvez utiliser quotidiennement pour l'amélioration et la stimulation du cerveau au besoin. Pour en savoir plus sur la technologie, visitez le site Web de Jeffrey pour avoir des vidéos gratuites et des vidéos gratuites et essayez-la ici. Plus d'information sur le thème en cliquant sur le site web de l'Agence SEO 59.