Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Une Femen chez les maçons

Anna Shevchenko, Ukrainienne de 27 ans et figure majeure du groupe Femen, a obtenu le «Grand Prix International» du maçonnique Comité Laïcité République, présidé par l’ancien Grand Maître du GODF Patrick Kessel. Le Grand Prix National du CLR a été attribué au très vallsiste Gilles Clavreul, 44, ancien Délégué Interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme de 2015 à 1017. Ces prix ont été remis le 14 novembre 2017 dans le Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Paris en présence de la maire PS Anne Hidalgo et des deux anciens ministres de l’Intérieur socialistes Manuel Valls et Jean-Pierre Chevènement. Cet hommage aux Femen a constitué le bouquet final féminin de cette cérémonie, alors qu’il n’y avait que des hommes à la tribune (voir photo ci-dessus). Anne Hidalgo, dans son discours d’accueil, n’a pu s’empêcher de saluer en Shevchenko «une belle personnalité laïque qui défend les droits et l’émancipation des femmes». Et, dans son allocution, la militante féministe de s’élever «contre les extrémismes religieux, la domination patriarcale et cléricale, l’autorité masculine liberticide… qui veulent les femmes discrètes». Sans doute conscient que son CLR a été audacieux en couronnant la sulfureuse et ardente Femen Shevchenko, le président du CLR Patrick Kessel a conclu la soirée avec cette précision tout à propos: «Nous somme anticlérical, mais pas antireligieux». Précision bien utile, car la militante qui a trouvé asile en France depuis 2012 a poussé bien loin la provocation. En 2013, elle investit la Cathédrale de Paris, seins nus et couverte de slogans hostiles au Pape. Cela lui vaut les critiques de Manuel Valls et même de son amie Caroline Fourest. Il y a aussi eu un dérapage anti-musulman dans un tweet… qu’elle a retiré. L’autre récompense, le Grand Prix National du CLR revient à Gilles Clavreul, préfet chargé d’une mission relative à la laïcité et au respect des règles de vie en société. Cet énarque de gauche a été chargé de mission au ministère de l’Intérieur pendant la présidence Sarkozy, puis nommé conseiller de François Hollande à l’Elysée, avant d’être désigné Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Ce proche de Manuel Valls et de Caroline Fourest assume pleinement son militantisme laïc en raillant la pseudo obligation de neutralité de l’Etat. Comme le président du CLR, il souligne le danger que représente pour la laïcité le poids électoral de Marine Le Pen (lire son intervention). Clavreul est cofondateur du mouvement politique Printemps Républicain (défenseur de la laïcité et des valeurs républicaines)… qui organise une manifestation commune avec le CLR et la Licra, le 6 janvier 2018, en soutien à Charlie hebdo.

Les commentaires sont fermés.