Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Forte densité de population

    Samedi dernier, j'ai opéré un vol en hélico à New York. Ca m'a bien plu, mais je me demande jusqu'à quand nous pourrons profiter de ce genre d'activités. Il suffit en effet d'observer les diverses catastrophes naturelles qui font actuellement des ravages un peu partout pour se demander à quoi ressemblera notre monde d'ici la fin du siècle. Si les prévisions des climatologues sont avérées, il est clair que les catastrophes comme celle de Saint-Martin deviendront journalières d'ici quelques décennies. Il ne s'écoulera pas un jour sans qu'un ouragan dévaste des îles. Si celles-ci ne sont pas d'ores et déjà submergées par la montée des océans. Personnellement, je pense que même les îles restantes seront abandonnées par la population, et que les gens se replieront vers l'intérieur. Dans la même veine, comme les zones tropicales deviendront brûlantes, toute la région équatoriale sera potentiellement abandonnée pour des régions plus attractives. Les régions situées le long des lignes de faille, qui deviendront trop dangereuses, seront de même délaissées. Et tout ça nous conduit à des flux migratoires terrifiants : représentez-vous dix milliards d'habitants condensés en zone tempérée, à l'écart de la côte... Pas besoin d'être Einstein pour comprendre que les régions qui correspondent manquent cruellement ! Il est donc clair que nous nous entasserons un jour dans des mégalopoles surchargées. Un monde dans lequel certains citadins passeront toute leur vie, comme ça se produit déjà à Tokyo. Je connais un couple d'amis qui y a vécu et qui m'a décrit que certains résidents n'ont jamais connu autre chose que le béton ! Dans le futur, réaliser une virée à la campagne sera un luxe destiné aux gens aisés ; les autres devront se contenter d'un monde résolument urbain. Les cauchemars urbains imaginés par les auteurs des oeuvres de SF ne sont pas si absurdes qu'on pouvait le croire ! A part ça, je vous conseille le vol en hélicoptère : j'ai passé un excellent moment. Tenez, vous pouvez voir le le site sur lequel j'ai dégoté cette expérience. Davantage d'information sur cette activité de baptême de l'air en hélicoptère à New York en surfant sur le site de l'organisateur.

  • Une Femen chez les maçons

    Anna Shevchenko, Ukrainienne de 27 ans et figure majeure du groupe Femen, a obtenu le «Grand Prix International» du maçonnique Comité Laïcité République, présidé par l’ancien Grand Maître du GODF Patrick Kessel. Le Grand Prix National du CLR a été attribué au très vallsiste Gilles Clavreul, 44, ancien Délégué Interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme de 2015 à 1017. Ces prix ont été remis le 14 novembre 2017 dans le Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Paris en présence de la maire PS Anne Hidalgo et des deux anciens ministres de l’Intérieur socialistes Manuel Valls et Jean-Pierre Chevènement. Cet hommage aux Femen a constitué le bouquet final féminin de cette cérémonie, alors qu’il n’y avait que des hommes à la tribune (voir photo ci-dessus). Anne Hidalgo, dans son discours d’accueil, n’a pu s’empêcher de saluer en Shevchenko «une belle personnalité laïque qui défend les droits et l’émancipation des femmes». Et, dans son allocution, la militante féministe de s’élever «contre les extrémismes religieux, la domination patriarcale et cléricale, l’autorité masculine liberticide… qui veulent les femmes discrètes». Sans doute conscient que son CLR a été audacieux en couronnant la sulfureuse et ardente Femen Shevchenko, le président du CLR Patrick Kessel a conclu la soirée avec cette précision tout à propos: «Nous somme anticlérical, mais pas antireligieux». Précision bien utile, car la militante qui a trouvé asile en France depuis 2012 a poussé bien loin la provocation. En 2013, elle investit la Cathédrale de Paris, seins nus et couverte de slogans hostiles au Pape. Cela lui vaut les critiques de Manuel Valls et même de son amie Caroline Fourest. Il y a aussi eu un dérapage anti-musulman dans un tweet… qu’elle a retiré. L’autre récompense, le Grand Prix National du CLR revient à Gilles Clavreul, préfet chargé d’une mission relative à la laïcité et au respect des règles de vie en société. Cet énarque de gauche a été chargé de mission au ministère de l’Intérieur pendant la présidence Sarkozy, puis nommé conseiller de François Hollande à l’Elysée, avant d’être désigné Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Ce proche de Manuel Valls et de Caroline Fourest assume pleinement son militantisme laïc en raillant la pseudo obligation de neutralité de l’Etat. Comme le président du CLR, il souligne le danger que représente pour la laïcité le poids électoral de Marine Le Pen (lire son intervention). Clavreul est cofondateur du mouvement politique Printemps Républicain (défenseur de la laïcité et des valeurs républicaines)… qui organise une manifestation commune avec le CLR et la Licra, le 6 janvier 2018, en soutien à Charlie hebdo.

  • Glisse en montagne

    Cet hiver, j'ai parlé avec un mec qui était un véritable passionné de jeux vidéo, comme moi. Enfin, c'est du moins ce que j'ai cru sur le moment. C'était durant une excursion en motoneige aux Deux Alpes, et avec l'E3, je me suis rappelé son incroyable point de vue. C'est que nous ne percevions pas ce domaine de la même manière. Lui aimait jouer mais ne mettait pas le jeu vidéo au même rang que les autres arts : pour lui, ce n'était qu'un loisir comme un autre, de même qu'un jeu comme Qui veut gagner des millions... Autant vous dire que je ne partage pas du tout son point de vue ! En ce qui me concerne, le jeu vidéo est un médium, comparable à la feuille de papier pour un dessinateur. En somme, chacun l'emploie au mieux à l'aune de ses aptitudes. Avec un papier et un crayon, certains dessinent des bonshommes bâtons, tandis que d'autres font des oeuvres d'art. En ce qui me concerne, un jeu comme Don't starve en fait partie. Assurément, c'est une forme d'art assez bizarre : le spectateur y est particulièrement actif (mais il y a des exceptions : certains jeux sont très contemplatifs, justement). Et comme pour la littérature, il y a pas mal d'auteurs qui font des histoires qui ne laissent aucune trace notable. Mais à l'inverse, certains jeux restent à jamais. Il n'y a qu'à voir Shenmue, qui, je pense, a sidéré chaque personne qui s'y est essayée au point de devenir une légende vidéoludique ! Plus près de nous, il y a un jeu auquel il me tarde de jouer et qui a été présenté au dernier E3 : Days Gone, un titre multi-facettes dans un monde post-apocalyptique dans lequel l'humanité doit survivre à des zombies qui ne semblent se déplacer que par packs de 100. Celui-là, je l'attends de pied ferme ! Pour moi, c'est sûr : ce jeu-là sera sans pareil, au vu des premières vidéos ! Quoi qu'il en soit, si vous aimez l'adrénaline, vous devriez tester la motoneige ! Pour ma part, j'ai été conquis. Voilà le site auquel j'ai fait appel, si vous voulez plus d'informations ! Pour en savoir davantage, je vous recommande la lecture du site sur ce de randonnée en motoneige aux Deux Alpes qui est très bien fait sur ce thème.