Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Du bruit dans Landerneau - Page 3

  • La stimulation cérébrale

    Cette technologie de conditionnement physique basée sur la science du cerveau intègre la dernière formation de renforcement du cerveau audio et visuel. Le pouvoir de traitement mental, la mémoire et l'accent se sont révélés être des améliorations presque immédiates et en plus de nombreux avantages de la stimulation des ondes cérébrales, y compris l'augmentation du flux sanguin vers des zones ciblées du cerveau. Les avantages plus fondamentaux de l'exercice du cerveau et de la stimulation produisent des voies neuronales qui augmentent la croissance, peuvent réduire les pensées négatives, les sentiments négatifs, réduire les niveaux de stress nuisibles plus la performance mentale maximale. Encourager la production de produits chimiques du cerveau que & ldquo; sont communément appelés & rdquo; feel good & rdquo; produits chimiques. Compte tenu du fait que bon nombre des avantages à court terme transcendent les avantages à long terme, la forme physique passive du cerveau ayant des avantages cumulatifs. La science sur laquelle cette aptitude du cerveau passif est basée, la stimulation des ondes cérébrales audio et maintenant la vidéo, est la science acceptée et la communauté scientifique avec une recherche fiable et étant & ldquo; peer reviewed & rdquo ;. Nos cerveaux émettent constamment des impulsions électriques variant ce qui indique ce qu'une personne connaît. La mesure de l'activité des ondes cérébrales n'est pas nouvelle, car des études réussies existent depuis plus de 100 ans et les données provenant des études EEG ou de la technologie de l'électroencéphalographie ont fourni des leçons sur la façon dont le cerveau fonctionne. Plus précisément, étant donné que la fréquence normale est comprise entre 0,5 cps et environ 120 cps, ce qui est reçu par les stimuli, cette technologie permet de progresser à partir de l'entrainement du cerveau qui correspond aux fréquences et les suit dans une cartographie du cerveau. La stimulation cérébrale est différente de l'entrainement des ondes cérébrales qui utilise des stimuli rythmiques permettant au cerveau d'imiter les fréquences des ondes cérébrales et d'atteindre différents états d'esprit. Combinant également l'audio et la vidéo, on bénéficie d'une stimulation précise de l'audio qui provoque des signaux cérébrales pour communiquer et voyager entre les deux hémisphères et même provoquer ce qui peut être classé en tant que réactions subconscientes, tandis que l'information qui pénètre dans vos yeux a montré que jusqu'à 40% du cortex cérébral est fortement influencé et stimulé. La stimulation cérébrale est différente car elle fournit des fréquences essentielles pour un cerveau sain en utilisant les mêmes fréquences qui montrent des avantages pour l'amélioration tels que l'expérience dans la réduction de l'anxiété, l'amélioration de l'humeur, la performance mentale et d'autres avantages observés avec la stimulation des ondes cérébrales. Cette technologie passive de conditionnement physique du cerveau fournit une stimulation donnant des gammes de fréquences bénéfiques permettant une réponse du cerveau à ces fréquences. Différents états de conscience, que ce soit en plein centre d'attention, ou si vous êtes dans un sommeil profond produira des ondes cérébrales et des ondes cérébrales distinctement différentes. On peut recevoir des effets optimaux car le cerveau réagit à des stimuli visuellement étonnants, non seulement en entraînant le cerveau à former de nouvelles voies neurologiques, mais aussi en utilisant ces voies neuronales. Ce que Jeffrey Gignac avance dans cette nouvelle science exclusive est simplement génial et profitera aux gens du monde entier. Non seulement cette science est utilisée pour améliorer les niveaux élevés d'optimisation du fonctionnement du cerveau en améliorant rapidement les performances mentales, mais dans la relaxation, en aidant à atteindre les objectifs, en soulageant le stress nuisible, la réduction de l'anxiété, la pensée créative, l'amélioration du sommeil, la réussite. Sur son site Web, vous pouvez en apprendre davantage sur la technologie et télécharger gratuitement des enregistrements audio et vidéo. Ce ne sont pas seulement des échantillons, mais des enregistrements complets que vous pouvez utiliser quotidiennement pour l'amélioration et la stimulation du cerveau au besoin. Pour en savoir plus sur la technologie, visitez le site Web de Jeffrey pour avoir des vidéos gratuites et des vidéos gratuites et essayez-la ici. Plus d'information sur le thème en cliquant sur le site web de l'Agence SEO 59.

  • Les investissements américains en France

    Avec 6802 emplois créés ou maintenus en 2016, les Etats-Unis sont le premier pays investisseur étranger en termes d'emplois créés. Plus de 4800 entreprises américaines sont présentes en France, où elles emploient plus de 460000 salariés. En 2016, les 182 investissements en provenance des États-Unis ont permis la création ou le maintien de 6802 emplois. Les investissements des entreprises américaines privilégient les activités de production (23%) et les centres de décision (21%), dont la grande majorité correspond à des primo-implantations. La présence des entreprises américaines dans les centres de R&D est forte: 27% des investissements réalisés dans les centres de R&D en France relèvent des entreprises américaines. Les entreprises américaines investissent à 19% dans le secteur des logiciels. Un quart des investissements étrangers dans ce secteur en 2016 provenait des États-Unis. Les entreprises américaines s’implantent en priorité en Île-de-France, qui accueille 42% des investissements en provenance des États-Unis. En 2016, la France est le 2e pays d’accueil des investissements créateurs d’emploi1 en provenance des États-Unis. Elle accueille 14% des projets américains à destination de l’Europe (27% vont vers le Royaume-Uni, 13% vers l’Allemagne). Parmi les projets de 2016, l'on peut citer General Electric, Flowserve Corporation, Merck & Co, et Fedex Corporation. General Electric Digital, l’entité du groupe américain dédiée aux solutions logicielles et d’analyse, a ouvert en juin 2016 à Paris, son premier centre d’innovation et de R&D dédié au digital en Europe. Elle servira de hub européen pour un nouvel écosystème de produits, de partenariats et d’initiatives qui viseront à amplifier la transformation digitale industrielle. Ce centre de recherche comptera plus de 250 personnes d’ici à 2018, chargées de développer des applications pour Predix, la plateforme de solutions digitales industrielles de GE. L’entreprise texane Flowserve, spécialisée dans la fabrication de pompes industrielles, conforte quant à elle son implantation à Arnage, au sud du Mans en région Pays-de-la-Loire. Le groupe a investi 1 million d’euros pour agrandir sa surface de production et installer ses bureaux administratifs sur une friche industrielle voisine. Cette opération va générer 70 emplois supplémentaires. Le site est considéré comme un centre d’excellence mondial, notamment pour une gamme de produits destinés au secteur nucléaire. Aptus Health, filiale de l’américain Merck & Co., implante de son côté un centre mondial dédié aux solutions numériques pour les professionnels de la santé. La structure est basée à Paris-La Défense. À terme, le centre comptera une centaine de personnes. La société de services de transport de fret aérien FedEx, enfin, va investir 200 millions d’euros pour doubler la capacité de son hub parisien de Roissy-Charlesde-Gaulle, en Île-de-France, sa plus importante plateforme hors des États-Unis. 200 emplois seront créés.

  • Augmenter le prix du tabac

    Augmenter le prix du tabac. C'est l'une des mesures chocs du discours de politique générale d'Edouard Philippe mardi devant l'Assemblée. "La sécurité sociale, c'est le patrimoine de ceux qui n'en ont pas", a rappelé le Premier ministre face aux députés. "En matière de lutte contre le tabac il nous faut assumer des choix courageux. Chaque année le tabac entraîne plus de 80 000 décès. C'est la première cause de mortalité évitable et la consommation quotidienne augmente chez les adolescents. Ne rien faire est exclu, nous porterons progressivement le prix du paquet de cigarettes à 10 euros en luttant sans merci contre les trafics", a promis le chef du gouvernement. C'est donc une hausse sans précédent qui se prépare pour les fumeurs. D'ici 2022, l'inflation atteindrait entre 40% et 50% par rapport au niveau actuel (autour de 7 euros). Pour autant, comme sur d'autres sujets fiscaux, le Premier ministre n'a pas détaillé le calendrier précis de sa réforme. Mais il semble bien que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui souhaitait que les prix augmentent "rapidement et fortement dès 2018", ait obtenu gain de cause auprès de Matignon. A première vue, cette annonce va dans le bon sens pour les associations de lutte contre le tabagisme. Et cerise sur le gâteau, elle devrait aussi participer grandement au redressement des comptes publics. En effet, alors que le nouvel exécutif cherche 4 à 5 milliards d'euros cette année pour boucler son budget 2017, et une dizaine de milliards supplémentaires en 2018 pour respecter les engagements européens (il faut deux années successives sous les 3% de PIB pour sortir de la procédure de déficit excessif), la hausse du prix du tabac va alimenter les caisses de l'Etat. Sur un paquet de cigarettes, environ 80% du prix est constitué de taxes, qui sont à la fois fixes, variables et plafonnées. "Ces taxes intègrent en principe le coût imposé à la société en matière de santé, précise à L'Express l'économiste Julien Gooris, co-auteur d'une étude remarquée en 2015 qui fixait à "13 euros le prix du paquet de cigarettes socialement responsable". Pour leurs travaux, les économistes Julien Gooris et Olivier Sautel s'étaient appuyés sur les matrices développées en 2011 par les universitaires Philippe Fenoglio et Pierre Kopp. Principal enseignement de cette étude: le coût pour la société (16,4 milliards d'euros) est très légèrement supérieur aux taxes encaissées (14 milliards, y compris la TVA qui tourne autour de 16% sur ces produits). "Globalement, depuis notre étude, la conjoncture n'a pas vraiment changé. S'il y a des évolutions, c'est de l'ordre de 2 à 5% en plus sur les coûts pour la santé. Avec un paquet à dix euros, il peut y avoir un effet de seuil psychologique. Mais globalement on ne s'attend pas à un choc en matière de consommation", détaille Julien Gooris. Pour ce qui est des recettes c'est tout autre chose, elles pourraient atteindre 3 à 4 milliards d'euros supplémentaires en rythme de croisière.