Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

fugitifs

  • Traquer les fugitifs

    C'est une première en Europe. Les polices ont lancé vendredi, avec l'aide d'Europol, un site internet qui recense les criminels les plus recherchés sur le continent. Les citoyens de l'UE pourront également fournir des informations de manière anonyme. Les fugitifs les plus recherchés d’Europe ont désormais leurs fiches rassemblées sur un site internet unique, lancé vendredi 29 janvier par les polices européennes avec l'aide d'Europol, qui héberge la plateforme. Salah Abdeslam, suspecté d’être impliqué dans les attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis figure notamment sur la liste. Le site, qui n’est pas sans rappeler les avis de recherche du FBI, présente une photo de chacun des suspects, les crimes qui leur sont reprochés et offre la possibilité aux internautes de communiquer des informations à leur sujet. "Le site permettra de partager des informations sur des criminels recherchés à l'international, qui ont été condamnés ou sont suspectés d'avoir commis des crimes graves ou des actes terroristes en Europe", a indiqué Europol dans un communiqué. Le site, disponible dans 17 langues, a été lancé par ENFAST1, un réseau européen d'officiers de police spécialisés dans la localisation et l'arrestation de fugitifs, affichait vendredi les noms de 45 fugitifs. Mais il sera mis à jour de manière régulière, a assuré Europol, soulignant qu'il s'agit de la "première initiative à travers l'Europe pour présenter une liste de fugitifs recherchés sur une plateforme commune". "À partir d'aujourd'hui, les citoyens de l'UE et d'au delà peuvent fournir des informations utiles via le site, également de manière anonyme", a précisé l'Office européen des polices, basé à La Haye. "Nous sommes convaincus qu'au moins quelques-uns [des suspects, NDLR] se cachent dans un autre pays que celui où ils ont commis leurs crimes", a déclaré Tine Hollevoet, porte-parole d'Europol. Mohammed Abrini, recherché lui aussi pour les attentats de Paris qui ont fait 130 morts, y figure également. L'Italien Matteo Messina Denaro est, lui, recherché pour le meurtre d'un garçon, fils d'un membre d'une organisation rivale à la sienne, la mafia italienne de la "Cosa nostra". Le Français Jean-Claude Lacote a été condamné par défaut en Belgique pour le meurtre d'un Britannique sur la côte belge. Il est recherché depuis son évasion d'une prison sud-africaine avec l'aide de deux policiers corrompus et de sa petite amie belge. "L'homme est considéré comme violent et très dangereux", affirme la police belge.